Giuseppe, publié dans la revue Étoiles d’encre n°79/80 : Le Bonheur, octobre 2019

Giuseppe, publié dans la revue Étoiles d’encre n°79/80 : Le Bonheur, octobre 2019

Giuseppe, nouvelle, revue ÉTOILES D’ENCRE #79/80 : Le Bonheur, octobre 2019

L’écriture de Giuseppe m’est venue comme dans un rêve (inspirée par une amie proche dont j’aime tant le rapport à la nature et l’instinct de vie, même aux abords de l’âge)… En fait Giuseppe sera le seul être capable d’accompagner Mariella après un grand malheur. Il lui procurera  » un bonheur scintillant, d’un genre qu’elle n’avait jamais partagé avec quiconque en ce monde. »
Mais qui est Giuseppe ?
Et toujours tellement heureuse de collaborer, de faire partie de cette équipe de femmes qui continuent à soutenir la littérature de chaque côté de la Méditerranée.

 

Présentation du numéro

Le bonheur n’est-il pas ce qui étreint au plus intime de soi et qu’on n’imagine pas nous abandonnant ? Miraculeux désir qui traverse la terre entière, dont le feu ne s’éteint jamais tout à fait. Chaque ligne dans ce numéro se vêt de cette quête. Inatteignable ou inassouvie ou inoubliable. Tous ces textes, toutes ces images, toutes ces femmes l’apostrophent, le congratulent le désavoue, l’acquittent, le questionnent, essaient de le débusquer dans les arcanes où il se cache ou parfois se dévoile.

Le bonheur est le plus souvent un acte de liberté. Il peut s’accompagner de ruptures volontaires ou non, mais choisir librement d’être heureux plutôt qu’enchaîné aux illusions, aux mensonges ou aux habitudes, voilà qui nous permet de penser que le bonheur peut survivre au temps, à la violence, à l’oubli. Voilà qui nous permet de penser que c’est peut-être aussi un acte de volonté…

Ce numéro accueille une douzaine de nouvelles auteures, poètes pour la plupart, et c’est avec un grand bonheur que nous vous invitons à les découvrir et à retrouver aussi celles qui nous sont fidèles au fil des années.

Étoiles d’encre a invité pour ce thème Florence Dussuyer qui peint les femmes comme des paysages-corps. « Quand je sens que la peinture est là, que j’agis et que l’agir avance au bon endroit, c’est un pur bonheur, une force énorme en soi que l’on sent et qui m’ancre profondément. »

 

SOMMAIRE ICI

commande ici

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci Françoise, c’est nous qui sommes heureuses de pouvoir te compter parmi les étoiles d’encre….

  2. Semer des graines de bonheur… le monde actuel en a tant besoin… Merci!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu