‘Si proches à vol d’oiseau », dans la revue Instinct nomade #3, avril 2019

‘Si proches à vol d’oiseau », dans la revue Instinct nomade #3, avril 2019

Finalement, ci et là  le travail accompli dans le silence paraît au jour.
Voici un autre texte publié en ce printemps 2019 dans la revue du métissage culturel INSTINCT NOMADE (éditions germes de barbarie) : ‘Si proches à vol d’oiseau’ accueilli par ce numéro consacré à Joseph Delteil.
(ce texte paraîtra également en 2020 dans un nouvel ouvrage consacré à la vie et l’œuvre de Richarme, sorte de dictionnaire amoureux actuellement en construction)

Il y est question de la relation qui s’était établie entre Delteil et Richarme, entre poésie et peinture, au cœur du XXe siècle.
Oui, je les ai aperçus tous les deux rôdant dans les mêmes parages et j’ai eu envie de raconter ce qui arrivait, en m’appuyant sur les précieux documents et correspondances de l’atelier Richarme.

Ils étaient nés un beau jour à dix ans d’écart, lui au sud de Carcassonne au pays de l’Ariège, elle en territoire chinois. Garçon forgé à un quotidien rude, il avait le muscle sec, un corps aussi agile que celui d’une chèvre. Elle avait grandi dans un giron aisé, joliment plantée, dotée de solides gènes savoyards.
Joseph. Colette.
Lui deviendrait écrivain, elle travaillerait la peinture. Lui serait célèbre assez tôt dans l’âge avec sa Jeanne d’arc honorée du Femina en 1925, elle se battrait jusqu’à ses derniers mois pour exister dans l’art et se faire reconnaître.
Donc rien ne semble les rapprocher au premier abord. […]

 

INSTINCT NOMADE ICI

Illustrations : couverture Instinct Nomade #3 / Printemps, Richarme 1946 (24 x 33)

 

cliquer sur le sommaire pour le découvrir…

Fermer le menu