ÉCRIRE LIRE PARTAGER, 2ème édition, 13 & 14 juin 2020 à Saint-Laurent-le-Minier

ÉCRIRE LIRE PARTAGER, 2ème édition, 13 & 14 juin 2020 à Saint-Laurent-le-Minier

Bien des choses s’étaient mises en travers de nos routes pour empêcher la retrouvaille : crise sanitaire, épisode pluvieux de haute intensité dans la nuit du jeudi au vendredi, chutes de rochers,  fermeture de la route d’accès au village. Tout semblait s’opposer à cette rencontre, et si chacun n’avait pas eu la profonde conviction que ça devait se tenir, rien ne serait arrivé de tout cela. Et chacun s’en est venu par des chemins tortueux de montagne, bravant les derniers orages, débarquant les bras chargés d’affection et de victuailles avec quelques crayons en poche.

Samedi. Le torrent roulait fort. Nuages résistants au ciel. Un dernier orage éclate alors qu’on travaillait sur des formes brèves, micro-blocs autour du lieu dans l’inspiration magnifique de La chevelure de Bérénice (Claude Simon,1983). En fil conducteur, l’idée de dénicher la forme juste et d’enrichir son récit.

L’orage passe. Apéro avec huîtres (merci Jean-Luc) et champagne italien (merci Sonia). Déjeuner plus ensoleillé.
On aime tellement tout cela, ces mouvements de ciel et de joie, de vie et de fin, notre humanité déployée au dehors à la façon d’un spinnaker et l’infinie tristesse d’assister au départ de l’une de mes chattes, victime d’un accident cérébral la nuit d’avant. Roulée dans un drap rouge, on l’a portée en terre au fond du jardin.

 

 

 

Nous poursuivons en explorant notre généalogie au féminin, tentant de placer l’une d’elles dans le lieu dessiné précédemment. Je propose d’écrire en gras un mot en guise de ponctuation pour ajouter de la force. HONTE LIBERTÉ FEMME COURAGE REGRET DÉSIR APPRENDRE DENTS SERRÉES. Les textes s’ancrent les uns après les autres au fond des corps sensibles. Le soir nous conduit par le chemin qui borde la rivière jusqu’au château aux sphinges où nous contemplons l’eau fougueuse avant de dîner sous les arbres.

Dimanche serein au matin.
Le végétal s’ébroue pour se débarrasser du poids de la pluie. Le jardin semble revenir à lui comme après une éclipse. On reprend nos cahiers et on lit les mots, on rate, on recommence, on fait des rounds de lecture — ne pas s’impatienter, se concentrer, ne pas laisser tomber. On répète tout seul, le nez dans les feuilles. On se soutient. On partage tout, le bon et le dur, la peine et la joie. On progresse. On se construit sans cesse.
Duras va nous donner encore plus d’intensité et de matière avec La mort du jeune soldat anglais. Amour et perte, regret et désir, tout mêlé. Serré.

À la fin c’est déchirant. Chacun regroupe ses affaires, ses papiers, ses saladiers et plats à gâteau. On marche ensemble dans la ruelle qui conduit à l’église où sont rangées les voitures. On s’embrasse fort (tous les virus ont cessé d’exister), on a tant besoin.
Ma jeune chatte grise regarde la scène depuis un coin du jardin. Elle sait que désormais elle va pouvoir entrer dans la maison et remplacer celle qui y vivait depuis le commencement.

Photographies : Chris Barbier & Françoise Renaud, juin 2020

 

 

 

Cet article a 12 commentaires

  1. Chalbi Sonia

    Un si beau week-end loin de toute la cacophonie ambiante, un retour à l’essentiel sur soi et avec les autres. Et avec les écrivains, chanteurs, poètes qui nous ont accompagné tout au long, une sélection magistrale et toujours à propos. Simplicité, profondeur et amitié : voici les mots qui me viennent en revoyant toutes ces petites scènes si bien agencées sur les photos. Il manque l’odeur du jardin, de la terre mouillée, les saveurs du buffet extraordinaire et les bulles du Prosecco !
    Non en fait il ne manque rien, le compte rendu de Françoise est fidèle à son écriture, sensible et juste. J’aime beaucoup la dernière photo de Volga : la vie qui continue, l’avenir…
    Merci pour cette parenthèse enchantée, et à très bientôt.

  2. Jean-Luc Rocher

    Que dire de ces deux journées passées ensemble ? J’ai envie de les réduire à quelques mots-clefs : bonne humeur, implication, émotion, sincérité, écoute, travail, cohésion du groupe. Le cadre de verdure et la météo ont été le décor propice de cet atelier qui ne pouvait qu’être bénéfique aux participants. Le contenu préparé de longue date par notre hôtesse a permis à chacun de progresser à son rythme dans l’écriture et de donner naissance à des textes forts faisant référence à l’intime, à une part de soi souvent inexprimée et qui a été sublimée par la technique. Grand merci Françoise pour ces deux magnifiques journées.

  3. Marlen Sauvage

    Grand bonheur à te lire, Françoise, à retrouver ici les émotions similaires ressenties dans ces belles Cévennes il y a des lustres, il me semble… Je t’embrasse !

  4. Boscus

    Chère Françoise
    Tu sais faire pour nous unir et nous plonger dans l’échange et la création. Tout si prête… ta présence ce lieu magnifique fait avec amour la maison le jardin le chat…
    Je me suis régalé d’être la la la, de caresser le poil de ces écrivains… ďuras et les autres les vidéos inspirantes… la forme et la matière qui m aideront dans mon chemin d écriture… un temps suspendu dans un autre monde où l’art et aussi important que les magnifiques légumes et fruits du potager… une respiration nouvelle pour m’inviter au cœur de moi-même. Je reviendrai…
    Christian

  5. OURTIES HELENE

    Merci à toi fée des lieux et à ton grand lutin qui nous a paré de ses bijoux ! Merci à vous tous de votre si belle âme, de votre bienveillante présence, de votre vivance ! .
    En bref, et pour faire simple : je vous aime !

  6. Martine MINIER

    Merci Françoise pour ces moments riches de rencontres, de partages, de découvertes, qui passent en douceur et en intensité à la fois. Merci à vous tous de cette attention bienveillante et légère. Merci à Patrick de sa présence feutrée et attentive, de sa délicate émotion partagée.
    Tout ce travail de préparation, de réflexion, d’organisation, de mise en place et en page.. pour nous permettre de librement trouver les mots et les rythmes…
    Oui, on ne pouvait que braver les distances et les intempéries pour venir se pourlécher de tout cela!!
    Je me prépare déjà pour la prochaine fois Amicalement Martine

  7. Christian

    Hello chacun
    J’ai été un peu remué ce temps de partage… pour prendre une décision difficile. Je vais revenir lancer mes impressions et remerciements. A bientôt. Ch

  8. Conti Lydia

    Un week end inoubliable , une équipe attachante et intéressée. Nous avons absorbé la matière pour la rendre sous un jour meilleur avec les outils que tu nous as délivrés.. En fait de déconfinement, on ne pouvait espérer mieux. Nous progresserons encore avec l’application de tes judicieux conseils, nos écrits en seront toujours imprégnés même s’ils ont encore à évoluer mais ça, c’est pour l’an prochain. J’en redemande.. Merci Françoise

    1. françoise

      Les premiers commentaires tombent. Oh bonheurs ! et je vais les déguster les uns après les autres.
      Et bien sûr le nectar de ces journées, c’est l’amitié qui nous fait voyager pour nous rencontrer et ouvre les cœurs.
      Ce fut une édition très marquante pour moi. Et pour toi aussi, je le vois, je le sais. On n’est pas prêts de l’oublier…

  9. Francoise

    Très émouvant tout ça… un moment intense … tristesse , bonheur, chaleur mêlés…l’amie des chats que je suis pleure Grisby la belle…

    1. françoise

      tu sembles avoir tout senti, comme si tu avais jeté des regards de très loin… oui, je la pleure moi aussi et tu vas me faire pleurer !!
      reste l’émotion et c’est là où arrive l’essentiel
      merci pour tes mots!

      1. Jacqueline Vincent

        Ces photos commentées me laissent un goùt de bonheur et de partage très fort autour de l’écriture mais aussi dans un accompagnement consolateur qui adoucissait une perte et la transcendait en quelque sorte…. Une troublante coincidence qu’aucun orage n’a pu empêcher.. Témoignage d’amitié que Grisby incarnera à jamais… Vraiment des journées particulières et merveilleuses…que j’ai partagées de ma Mauriènne lointaine. Jacqueline

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.